cahiers

LGV Paca: les études qui font peur aux Varois

Non à la LGV

La coordination régionale contre le TGV a mis la main sur des documents qui préfigureraient le projet final de RFF. Vives inquiétudes en divers points de l'est et l'ouest Var, dont Évenos…

Depuis la fin de la concertation, on nous prépare quelque chose dans le dos… On change l'emballage, mais le contenu reste identique», s'inquiétait lors d'une récente réunion publique une anti-LGV. Ses craintes se confirment si l'on en croit les nouveaux documents portant sur les « investigations géotechniques » que sortait ce week-end de son chapeau la coordination régionale contre le TGV. Ce dossier très récent, que nous avons pu consulter, met en alerte les opposants au projet de Réseau Ferré de France* sur plusieurs zones du département.

Sanary et Bandol toujours traversés
À commencer par l'ouest Var. «Il y a de quoi remettre la population en alerte dans le secteur puisque des gens jusqu'alors tranquilles du côté d'Évenos seraient en fait directement visés par tunnel(s) et viaduc(s) dans le massif du Gros Cerveau. D'autre part, le préfet de région avait promis de ne pas passer par Sanary et Bandol. Les masques tombent. Une entrée de tunnel est étudiée sur les tracés très sud, ce qui laisse bien la place aux fuseaux passants, entre autres, par ces deux villes. Sans parler de la gare de Toulon Centre qui pourrait être abandonnée si l'on s'en tient à l'entrée sud du tunnel», détaille Olivier Lesage, l'un des porte-parole de la coordination et président de Stop TGV Coudon.

Non à la LGV

La Garde touchée
Toujours sur la base de documents émis par RFF, ce dernier poursuit son analyse à l'est.
«On voit sur une carte que La Garde serait directement touchée et qu'en aucun cas on ne passe sur les voies existantes comme promis au mois de décembre 2011. On imagine l'impact avec une sortie et une entrée de tunnel près de zones habitées…» Autre point noir supposé, Solliès-Pont. «Aucune étude de tunnel n'apparaît. Ce qui signifierait qu'aucun gant ne sera pris pour la traversée du sillon permien. Les études se résumant aux différentes possibilités du tunnel de Toulon», déplore Olivier Lesage. Pour lui, il tient là une ébauche de la «nouvelle copie de RFF» qui, cet été, doit être soumise à approbation ministérielle. «La situation est préoccupante car on se rend compte que RFF n'a rien retenu de nos remarques», conclut M. Lesage qui ironise au passage sur les fameuses «promesses d'une LGV respectueuse de notre qualité de vie et de nos finances.»

Mais gare. Le train de la présidentielle qui passe par là, promet de nouveaux rebondissements dans ce chaotique dossier ferroviaire.

*RFF n'était pas joignable ce week-end.

Var Matin du mardi 24 avril 2012


image



english deutsch italiano russian russian

Informations générales