Le peintre RAVAISOU (suite)

La biographie du peintre par Max MOUTTE

peu avant sa mort

Installé à Aix en Provence, il va se consacrer uniquement à la peinture artistique qui sera son seul revenu financier.

C'est en début année 1897, qu'il va fréquenter un lieu célèbre le "Café Beaufort" et rencontrer une pléiade d'artistes aixois et plus particulièrement celui qui deviendra son ami intime Paul CEZANNE.

Dans cette vie d'artiste peintre, il va fréquenter les différents cafés des arts d'Aix en Provence où il fera connaissance avec les artistes de diverses professions comme le sculpteur Philippe SOLARI, et l'ébéniste Ernest CAUVETDans la pléiade d'artistes demeurant à Aix, il va côtoyer lors de ces réunions autour d'un apéritif ou d'un café : Edouard DUCROS 1856-1936, Louis GAUTHIER 1855-1947, Barthélemy NIOLLON 1849-1927, Joseph MILON 1868-1947, Louis LEYDET 1873-1947, Achille EMPERAIRE 1829-1898 qui décèdera l'année suivante..

Mais parmi tous, celui qui deviendra le plus célèbre d'entre eux est Paul CEZANNE, né le 19 janvier 1839 et décédé le 22 octobre 1906 à Aix en Provence sa ville natale.

Son lieu principal de réunion est le "Café de Beaufort"Ce café est situé à l'angle du cours Saint-Louis à proximité de l'école des Arts et Métiers, c'est aussi le lieu de réunion et le siège d'une certaine jeunesse républicaine aixoise. qui a été créé en 1843 et fréquenté par le député Adolphe THIERSqui fonda le journal "Le National" et qui pendant une période fut avocat à Aix en Provence 1797-1877, futur ministre de l'intérieur.

Frères LumièreJoseph RAVAISOU chroniqueur

C'est vers cette époque de fin 1897 qu'un jour Louis LUMIERE, l'inventeur du cinématographe, vient voir RAVAISOU à Aix pour lui demander de travailler chez lui dans son atelier de Bandol.
Louis LUMIERE naît à Besançon en 1864 et meurt à Bandol en 1948 dans sa villa "Lumen"au dépens de ses deux villas "les Ruines" et "le Rêve Bleu" qui deviendront la villa "Lumen" la bien nommée .
Joseph RAVAISOU accepte la proposition de travailler à Bandol car il va séjourner et vivre dans sa ville natale ; Son séjour sera de courte durée à cause des contraintes que lui impose Louis LUMIERE et qu'il n'accepte pas ; car au bout d'une semaine, Joseph prend la route du retour pour la ville d'Aix en Provence, auprès de ses amis artistes.
De son retour à Aix en Provence, c'est la reprise d'une vie faite de débâcle matérielle et financière, il vit au gré des jours et du temps.
Mais voici, que survient un événement providentiel et sentimental qui va bouleverser son existence.

C'est la rencontre au cours de l'année 1898: chez Ernest CAUVET il rencontre une jeune et charmante peintre animalière Louise GERMAINLouise GERMAIN, est née le 22 avril 1874 à Gap dans les Hautes Alpes et est mariée à un préparateur en pharmacie Eugène GERMAIN.

De ce mariage le couple a eu deux enfants "Emile et Sylvain" qui sont en bas âge ; Le couple Louise et Eugène GERMAIN demeure dans le centre de la ville d'Aix en Provence.
, de neuf ans sa cadette et qui est l'élève du peintre animalier BILDECOMBE, originaire de Marseille.

Dés leur rencontre Louise GERMAIN et Joseph RAVAISOU vont avoir une passion commune la peinture artistique, puis une passion sentimentale spontanée au cours des années.

Il en résulte la délocalisation du couple GERMAIN qui vient s'installer dans la villa voisine de celle de Joseph RAVAISOU à l'avenue de Grassi où Louise GERMAIN et Joseph RAVAISOU partageront un atelier de peintureLouise GERMAIN, peintre animalière exposait déjà avant de connaître Joseph RAVAISOU, des tableaux sur la vie rurale de la basse cour..

Quelques années plus tard, le couple de peintre que forme Louise RICHIER/GERMAIN, peintre animalier et Joseph RAVAISOU, peintre paysagiste, ira s'installer en commun dans un local transforme en atelier de peinture artistique au "pavillon sec" de l'avenue PasteurJoseph RAVAISOU et Louise GERMAIN travaillent dans le même atelier de peinture, vont dans cette promiscuité faire naître une liaison sentimentale profonde qui durera 25 années, jusqu'au décès de Joseph..

C'est durant cette période de couple ; ils vont fréquenter régulièrement la célébrité artistique aixoise de l'époque, Paul CEZANNE.

Celui ci acceptera exceptionnellement la compagnie d'une femme peintre dans ce cercle des arts très fermé d'artistes masculins aixois.

Il en sera de même pour les autres peintres et artistes professionnels de la région, qui auront de grandes difficultés à s'introduire dans ce cercle intime et restreint autour de ce grand peintre provençal non reconnu à cette époque qu'est Paul CEZANNE.

Dans l'année 1900, le couple Louise GERMAIN et Joseph RAVAISOU se rend à Paris à l'exposition universelleDe ce voyage, ils retireront un enseignement pictural sur l'harmonie des couleurs qu'ils traduiront par la suite dans leur art., ils vont ensemble visiter le "musée du Louvre", ce qui est pour l'époque une idée novatrice de connaître l'art des autres peintres, des autres provinces.

Joseph RAVAISOU fréquente aussi "la Société des Amis des Arts"il exposera dans cette galerie en 1906, quelques toiles ce qui lui permettra pour cette exposition de recevoir la récompense d'une médaille conjointement avec Louise GERMAIN créé en 1894.
Joseph MILON, un ancien avocat du barreau à Aix, appuiera ces récompenses ; Il est originaire de la commune de Gordes (commune située à coté de la sous-préfecture de la ville d'Apt dans le Vaucluse).

Dès 1902, après son retour de l'exposition universelle de Paris, Joseph RAVAISOU apportera une évolution picturale particulière dans ses toiles.Il utilisera de préférence la couleur rouge qui rappellera son caractère révolutionnaire méridional.
Les relations de Joseph RAVAISOU et de Louise GERMAIN, ne furent pas que sentimentales, mais elles influenceront réciproquement leur art dans les nuances de variétés de la couleur.

Quelques années plus tard le président en en fonction de "la société des Amis des Arts" de cette honorable société d'Aix, qu'est Joseph VILLEVIEILLE, sera interpellé par voie de presse par Joseph RAVAISOU sous le pseudonyme de "Candide" dans le journal créé par Adolphe THIERS, dénommé "Le National" d'Aix. Il reproche à cet éminent personnage de la société des arts, de ne pas avoir prononcé quelques paroles d'éloges funèbres et de reconnaissance en sa qualité de président envers Paul CEZANNE, lors de son enterrementJoseph RAVAISOU publiera un brillant article d'admiration sur son ami Paul CEZANNE, lors de son décès. Il passera une période d'anéantissement suite à la perte de son grand ami.

Joseph RAVAISOU est par la suite exaspéré de là non-reconnaissance publique picturale de Paul CEZANNE, il rédige et publie le 30 décembre 1906, un article dans le journal "Le National" d'Aix pour faire l'éloge de son ami Paul CEZANNE où il s'insurge qu'il ne soit pas reconnu dans les milieux des beaux-arts de la société mondaine de Paris.

C'était une réponse à article peu complaisant écrit par Louis GAUTHIER dans la revue parisienne "Les Tendances Nouvelles".

Le cercle artistique aixois n'avait pas du tout apprécié l'éditorial de cette publication des Beaux Arts de Paris.
, le 22 octobre 1906 à Aix en Provence.

Joseph RAVAISOU qui avait des dons de rédacteur, a fait une correspondance littéraire critique dans le journal "Le Cadet d'Aix" en 1907 où il fait à nouveau un élogieux article sur la peinture et l'½uvre de son ami Paul CEZANNE. Il fait part du décès de l'année précédente de son autre ami le sculpteur Philippe SOLARI.

Pendant quelques années, Joseph RAVAISOU va végéter avec peu de ressources financières, ne pouvant vivre que très pauvrement de la vente de ses toiles ; il décide de prendre une fonction professionnelle fixe en devenant le "directeur" du Mont de Piété de la rue Papassaudi à Aix en 1912.

Pour Joseph RAVAISOU, c'est la période noire des dettes et des maigres ressources avec Louise GERMAIN.
Louise GERMAIN, en 1911 va déménager de l'avenue de Grassi pour aller habiter sur la route de Nice à la villa "Carlotta"Mais elle n'y restera que très peu une petite année car elle déménage à nouveau pour le Pavillon Sec à l'avenue Pasteur, mais elle quittera cette demeure après le décès de Joseph RAVAISOU, pour aller demeurer au 7 de la rue de Littera qui sera le lieu de son décès..

Ce n'est qu'en l'année 1914, qu'étant un peu plus reconnus, ils vont pouvoir participer à une importante exposition. Ils firent tous deux quelques expositions dans différents lieux comme chez Marius FOUQUE ou Edouard DUCROS ou le docteur Martin CHABAUD et bien d'autres espaces culturels.
Une exposition se fera chez l'antiquaire Madame AUDIN où ils exposeront du 5 au 20 mars 1914Joseph RAVAISOU, exposera 10 toiles et Louise GERMAIN, exposera 42 toiles. Tous les deux, ils font une exposition de 52 toiles dans cette célèbre galerie aixoise. dans une salle située à la rue de la Miséricorde à Aix en Provence.
De cette exposition la critique des arts, présente Joseph RAVAISOU comme un révolutionnaire esthétique, il est très déçu que l'on ait de lui cette opinion et que l'on ne comprenne point son art pictural.

Certes après son décès Joseph RAVAISOU passera dans la prospérité sporadiquement, par quelques expositions dans différentes salles d'expositions ou des musées ou des galerie d'arts dans la région. Mais, vraiment pas reconnu à son mérite d'artiste peintre des beaux arts, peintre provençalcomme il se devrait réellement d'être d'une peinture révélant l'attrait des paysages de la Provence et plus particulièrement de la capitale des arts AIX en PROVENCE.

C'est en fréquentant en outre le peintre Marcel ARNAUD1877-1956 professeur qui devient par la suite directeur de l'école des beaux-arts d'Aix, qu'il obtient une place de conservateur du musée Granet ; il devient ensuite conservateur adjoint au Musée des beaux-arts d'Aix en Provence.

Pendant le temps de loisirs de 1910 à 1914, Joseph RAVAISOU et Louise GERMAIN vont peindre la campagne des environs d'Aix au lieu-dit "les Capucins des Lauves" chez leur ami Marcel ARNAUDC'est dans cet environnement campagnard que Louise GERMAIN trouve la basse cour, les animaux champêtres et que Joseph RAVAISOU découvre une inspiration nouvelle affectionnant les paysages colorés..

L'ensemble des ½uvres picturales de Joseph RAVAISOU est voué à la nature des environs d'Aix et en Provence ; Ces toiles seront réalisées plus particulièrement au pinceau et à la brosse, on dénombre à environ trois cent toiles pour toute sa vie dont peu ont été recensées.

De son ½uvre actuellement une toile est au Musée Granet et deux toiles en Mairie d'Aix en Provence, le reste étant dans des collections privées (trois à Bandol). De nombreuses toiles qui ont été vendues, sont aux Etats-Unis d'Amérique.

Joseph RAVAISOU va être accablé par un grand malheur son fils aîné Paul, Auguste, Valentin RAVAISOU qui était aussi "portraitiste" avec des toiles représentant des scènes d'intérieur, va décéder le 30 juin 1923il demeurait au quartier l'escacho pavou à la campagne Audin où il était soigné par son épouse car à la suite de son retour de la guerre de 1914-1918, il était revenu très malade, il est resté pendant cinq années douloureuses souvent alitées..

De cette pénible épreuve familiale Joseph RAVAISOU, ne se remettra point et tombe malade à la suite d'une bronchite et de crises rénales dont il ne guérira pas. Il décèdesur son acte de décès déclarer par son fils Joseph RAVAISOU, né en 1894, aussi "peintre artistique" ; il est consigné professionnellement étant "directeur" du Crédit Municipal d'Aix (sur son acte de décès) à sept heures du soir, le 22 décembre 1925 à son domicile, 4, rue Papassaudi dans sa ville d'adoption à Aix en Provence.

Louise GERMAIN accablée par la disparition de son compagnon Joseph RAVAISOU, s'enfermera dans une piété religieuseElle va quitter le "pavillon sec" en 1938 où elle demeure depuis 1912, elle ne peindra plus et se retirera dans une claustration et une solitude, d'où elle décédera, le 13 octobre 1939 à Aix en Provence dans une totale indifférence de la part du monde artistique des beaux-arts, qu'elle a côtoyé pendant de nombreuses années dans la ville d'Aix en Provence..

par Max MOUTTE, historien communal de Bandol

Rochers du Capelan
<< La biographie du peintre par Max MOUTTE


english deutsch italiano russian russian

Informations générales