La fête de la fin des vendanges 2009

Rond-point de Mourvèdre - La Cadière

Rond-point de Mourvèdre

Voir la galerie photo du Ban des vendanges.

Je m'appelle ODIN (dieu des vendanges), je suis de la race des postiers bretons, J'ai huit ans et mon collègue Domino dix neuf. Très à l'aise sur nos huit sabots nous étions présents sur le rond point de l'AOC Bandol entre la Cadière d'Azur et le village du Castellet pour fêter le fin des vendanges.

Comme dans les légendes transmises le soir au fond de l'écurie par nos anciens, nous avions fière allure avec nos attelages. Pour l'un une belle charrette pour recueillir les grappes de raisins, ramassées à la main par des femmes et des hommes en costume d'époque et pour l'autre un pressoir en bois ayant "pressé" quelques centaines d'hectolitres dans sa longue carrière.

Odin, dieu des vendange

Les 225 pieds de Mourvèdre furent rapidement dénudés par des mains expertes. Ce cépage rentre pour 50% dans la composition de L'AOC Bandol. Le reste étant composé de Grenache et de Cinsault.
Les convives présents ont eu la chance de goutter en premier lieu un excellent jus de raisin avant de passer aux choses plus "sérieuses".

Le millésime 2009 est très prometteur avec un hiver arrosé et un été chaud.
Un bon cycle climatique et un état sanitaire de la vigne parfait à pour effet d'augmenter la qualité, la densité et la complexité de la divine boisson. Si l'on ajoute à cela un volume des récoltes plus important que l'an dernier, nos vignerons ont tout lieu de penser qu'il s'agira d'un très bon cru. Une bonne nouvelle qui réjouira tout le monde.

Pour donner à l'évènement toute son ampleur, c'est en compagnie de Madame la député, Josette PONS, ainsi que Monsieur le président de l'Association des vins de Bandol, Michel BRONZO, que tous nous avons pu accompagner la dégustation des vins d'un plat tout à fait original, appelé "les moules au râteau".

Le pressoir mobileFifre et tambourLe pressoir manuel

Les Moules au râteau
Comme notre "chef Raymond" me l'a confié, la recette lui à été transmise par son créateur, le regretté Jeannot RUPERTI, originaire de Signes.
C'est dans un plat bien chaud que l'on jette les moules et qu'à mi-cuisson on rajoute la sauce à base d'huile d'olives, d'épices régionales et d'un petit plus qui restera secret.
Pour parfaire la cuisson l'on prendra soin de remuer le tout avec un râteau, avant de déguster les moules. Voilà un plat qui rallie la mer avec la garrigue provençale !

Parmi ces coutumes il y en a une autre qui m'a été rapportée par le capitaine de frégate Bernard MISTLER et le commissaire de première classe Audrey BAUER.

Lors des ravitaillements en mer (carburant, munitions, vivres etc.) effectué par le bâtiment de soutien le BCR VAR, (visitez le BCR)le commandant de ce dernier n'oublie jamais d'offrir quelques bouteilles de Bandol pour les cocktails organisés en fin de mission au mess des officiers sur les bateaux ravitaillés.
Ce geste amical permet de faire connaître dans le monde, ce vin de grande qualité, qu'est le Bandol, la ville étant la marraine du bâtiment.

Charrette et pressoir remisés, c'est de bonne humeur que nous avons regagnés l'écurie Domino et moi en espérant bien revenir pour l'édition 2010 de la fête de fin des vendanges des vins de notre terroir si renommé.

Gilles Gravière©83bandol.com

Madame Gisèle Marguin et monsieur Michel BronzoLes fameuses moules au râteau traitées par RaymondMadame Tempier et fils


english deutsch italiano russian russian

Informations générales