Inauguration de la place Lucien Grillon

09 mai 2009

A l'occasion de l'inauguration de la place Lucien Grillon, anciennement place de l'ancienne mairie puis place de la Boule, Max Moutte et 83bandol.com vous présentent la biographie de cet émérite instituteur qui longtemps officia au Conseil Municipal. La ville se souvient aujourd'hui en inaugurant sa plaque

A l'occasion de l'inauguration de la place Lucien Grillon, anciennement place de l'ancienne mairie puis place de la Boule, Max Moutte et 83bandol.com vous présentent la biographie de cet émérite instituteur qui longtemps officia au Conseil Municipal. La ville se souvient aujourd'hui en inaugurant sa plaque.

Lucien, Marius Grillon est né le 17 février 1903 à Sanary, fils de Timothée et de Mélanie, Albertine Arene.

Il rentre en 1910 à l'école primaire et poursuit ses études secondaires en 1917 à l'école normale de Draguignan jusqu'en 1923. Libéré des ses obligations militaire Lucien reprend sa vie active dans l'enseignement début 1926, il est nommé "instituteur" au village des Mayons jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Il vient enseigner à Bandol à partir de septembre 1926 comme "Instituteur", devenant par la suite Directeur de l'école Primaire et Secondaire de Bandol.

Exerçant comme Directeur de l'Ecole Primaire des garçons et ensuite comme Directeur du Cours Complémentaire, il va remplacer M Rieu qui prendra sa retraite et dans cette nouvelle fonction va aussi diriger le cours complémentaire du groupe scolaire.

Lucien épousa en 1940, Marthe Louise, Lucie Servan "institutrice" dans l'enseignement primaire. En 1947 il est élu Conseiller Municipal et participe à tous les scrutins municipaux, étant chaque fois réélu au titre de Conseiller Municipal ou d'Adjoint, il exerça son mandat de 1977 à 1983 comme Maire-Adjoint. Il est promu Officier dans l'Ordre des Palmes Académiques en 1961.

Elément moteur du jumelage de Bandol avec la ville de Wehr-Baden, il a notamment oeuvré pour la création d'un tennis municipal et d'une école de tennis Bandolaise. Il présida à l'association des familles de Bandol et laissa une oeuvre d'historien avec l'édition de son livre sur le patrimoine historique communal.

Nous constatons que sur un tiers de siècle soit 37 années de mandat scolaire ou électif, il laissa par sa personnalité une mémoire de civisme et de probité aux générations passées et futures.

par Max MOUTTE, historien communal de Bandol



english deutsch italiano russian russian

Informations générales