Centenaire Paul Ricard VI

Paul Ricard d'une île à l'autre

Lorsque Paul Ricard découvre cet îlot dans les années 1950, il découvre un rocher battu par les vents, une simple maison de pêcheur en ruines et un mouton… Il va pourtant y réaliser une utopie humaniste, une oeuvre vivante où se confondent Beaux-Arts et Art de vivre.
Les plus grands artistes y résideront, les plus belles fêtes y seront données, dans un décor où l'architecture et le paysage se mêlent, pour inventer un éden ouvert à tous. Au fil des ans, l'hôtel Delos avec son air de palais vénitien, son restaurant, la marina avec ses petites maisons de pêcheur, le Théâtre Vincent Scotto, la Galerie d'Art, le Musée des vins voient le jour et transforment, petit à petit, le rocher aride en un luxuriant jardin des Arts.

Bendor, le temps d'une escapade
A 7 minutes de Bandol en navette. A 40 minutes de Hyères et à 20 minutes de Toulon et 1 heure de Marseille, Bendor cultive la convivialité, où l'on a plaisir à retrouver l'intimité d'une demeure amie partagée en trois lieux.
"Le Delos" proprement dit, avec sa piscine, ses 19 chambres et son restaurant, "Le Palais" et ses 36 chambres rénovées, "Les Petites Villas" du Delos, les premières maisons construites par Paul Ricard pour y loger sa famille, transformées en délicieuses petites suites indépendantes et agrémentées d'un petit jardin privé.

Révéler sans trahir, la renaissance de l'hôtel Le Delos
Pour révéler et faire entrer dans le XXIème siècle l'hôtel Le Delos, l'artiste et styliste Carolyn Quartermaine est intervenue en 2005.
Sur la trame des lieux, elle brode les initiales du temps présent et compose une évolution en douceur. Son regard de peintre applique des touches contemporaines sobres et apaisantes qui rendent à
Delos toute sa splendeur.
Entièrement construit avec les pierres de Bendor, le Delos ne se veut pas « hôtel de luxe » mais plutôt "hôtel particulier". Le luxe est celui de la simplicité, de la convivialité, de l'amitié. C'est cet esprit si particulier que Carolyn Quatermaine a souhaité transposer en conservant le côté "demeure de famille", atypique, accueillant et généreux.
Dans le droit fil de la tradition artistique et artisanale de Bendor, elle a imaginé les tissus en fonction du lieu. Tous sont faits à la main, imprimés au cadre en bois.
Le mobilier baroque espagnol très prisé sur la Côte d'Azur des années 50 est conservé et épuré : il s'habille de lin brut aux teintes naturelles que viennent rehausser des touches de couleurs vives, roses, fuchsia, cyclamen...

Terre, bois et verdure dans Les Petites Villas du port.
Nichées au fond de leurs petits jardins, Les Petites Villas sont ouvertes sur le port. Elles ont été construites, à l'époque, pour la famille de Paul Ricard et forment les premières habitations de Bendor.
Aujourd'hui aménagées par Herbert Hufnagel, Les petites Villas exhalent quelque chose de joyeux, de simple et fondamentalement serein.
D'une superficie plus ou moins grande, toutes ces petites maisons sont construites de la même manière.
Ouvertes sur un délicieux jardinet, elles comprennent un petit salon, une ou deux chambres, une salle de bain et un dressing. Pourtant chacune est différente car chacune a sa personnalité…
Pierre de Bendor au sol, salle de bain enveloppée de galets, larges lattes de bois blanchi dans la chambre à l'étage : les matériaux à l'intérieur font écho au paysage de l'île. Et comme pour compenser le bleu éblouissant de la méditerranée, les teintes se font douces à l'intérieur. Le mobilier est à l'avenant : grand sofa, méridiennes, poufs et fauteuils, tables de bois ou de fer forgé, coussins et peaux de bête,cotonnades et cuir... Seules les lampes années 60, quelques verreries et les céramiques style Capron apportent des touches de couleur.

<< Les Embiez - BendorSuite >> Bendor, l'ile des Arts


english deutsch italiano russian russian

Informations générales