Bandol, historique administratif

Evolution du statut, de lieu-dit jusqu'à commune de la République

Le territoire de la commune de Bandol était dépendant de la commune de La Cadière, répertorié dès 1129 dans les archives religieuses de l'Abbaye de Saint-Victor de Marseille. Puis, on trouve le lieu-dit de Bandol en 1414, inscrit au cadastre de la commune de la Cadière, mais aussi en 1681 à nouveau avec modification d'inscription de « baie de Bandols ».

Ce n'est réellement qu'à la construction du « fort » en 1594 et du « château » en 1610, que le peuplement de la future commune fit état d'une communauté d'habitants formés par les bastidans et les pêcheurs. Mais ce n'est que par l'acte de « sous fief » signé en 1615 par le capitaine Antoine BOYER devenu seigneur du « sous fief de Bandol » (qui comprend l'île de Bandol et l'île Rousse) que la communauté d'habitants eut une réelle existence.

La commune de Bandol devient indépendante par « l'acte de séparation du 12 août 1715 » qui donne acte de son détachement de la commune de La Cadière et par « l'acte d'habitation du 14 août 1715 ». L'île de Bandol demeura propriété du seigneur de Bandol qui cèdera ses derniers biens à Gaspard, Eusèbe GAUDIN de la GRANGE en 1795 (voir l'article sur Bendor).

par Max MOUTTE, historien communal de Bandol

-



english deutsch italiano russian russian

Informations générales